• Belote, rebelote et dix de der !

    J'aime bien relire ce que j'ai déjà écrit avant de me lancer dans l'écriture d'un nouvel article. J'essaie d'innover. Mais là j'en ai pas envie. Je veux juste me plaindre... désolé.

    A vrai dire, si j'avais eu un ordinateur à portée de main pendant les vacances j'aurais écrit plein de belles choses, presque que du bonheur !

    Mais les vacances sont finies et, outre le petit pincement au coeur de retourner en cours, trois nouvelles épreuves se sont dressées sur mon chemin.

    La rupture... C'est passé. Bien passé.

    Le nouveau copain de mon ex... Ffffffffffff... C'est passé ou presque.

    La solitude... Tout se résume dans le "...".
    C'est horrible: je me sens seul. Tous ceux qui me connaissent me diraient que non, que c'est faux, que j'ai des amis. Et ils auraient raison ! Mais il me manque la moitié de moi-même ! Je suis bancal, instable même. Je n'ai plus de point de repère affectif.

    Il faut dire que je suis sacrément paradoxal. De tous les gens que je connaisse je suis celui à qui la définition de "solitaire" va le mieux et j'aime bien être seul (il faut comprendre comme le "alone" anglais). Seul quand je sais que je ne le suis pas ! Là je suis seul et seul ("alone" et "lonely").

    Je lance un appel: je suis de ceux qui ne draguent pas les filles (ou très mal alors). Il faut que quelqu'un m'arrange un coup s'il-vous-plaît ! Il me faut le catalyseur de la réaction de transformation "lonelyness to love". Cette réaction est très endergonique donc il me faut au moins du 95 B !!!

    Qu'est-ce que je suis con...


  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Septembre 2005 à 15:04
    Belote rebelotte et dix de der
    A vrai dire, j'ai l'âge d'être votre maman. 42 ans et vous en avez 23. Vous lancez un appel à ceux qui ne draguent pas les filles. Moi je ne les drague car je suis résolument hétérosexuelle. Mais je connais bien les filles, j'en suis une. Surtout, ne changez pas. Vous aimez être seul. C'est super bon signe. Cela signifie que vous êtes bien en votre compagnie et la malheur du plus grand nombre de nos congénères est qu'il ne se supportes pas en leur compagnie. Vous ne draguez pas les filles. tant mieux. Les femmes, les vraies adorent ça. Mon mari que j'aime depuis 18 ans ne m'a pas draguée. Non c'est moi qui l'ai attiré à moi. Séduire du latin "se adductor" à savoir amener à soi. Bon vous cherchez du 95B mais je vous vois mal parti avec toutes ces filles maigrelettes qui rêvent de ressembler aux manequins anorexiques. Non surtout ne changez pas. MH
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :